Joanna Connor

Née à Brooklyn en 62, Joanna Connor a passé son enfance dans le Massachusetts. Elle découvre très tôt le blues avec les albums de sa mère (Taj Mahal, Jimi Hendrix) et reçoit sa première guitare à 7 ans. Elle forme plusieurs groupes à la high school et devient professionnelle en 1981. En octobre 84 elle décide de s’établir à Chicago. Peu après, le guitariste Dion Payton l’invite à rejoindre son groupe : "The 43rd Street Blues Band" et Joanna met le feu dans les bar blues de la région avec ses solos de slide incendiaires et sa voix arrachée. Sa réputation grandit quand elle assure la guitare sur le titre de Payton inclus dans la compilation "New Bluebloods" (sortie sur Alligator) et suite à sa prestation remarquée pendant le concert de Dion au Chicago Blues Festival de 87. Elle se sent alors prête à voler de ses propres ailes et commence à sillonner les Etats-Unis avec son propre groupe.

Son premier album "Believe It" sort sur Blind Pig en 89 et est très bien accueilli. Un critique musical du "Chicago Magazine" la décrit comme "le nouveau talent le plus excitant de la scène blues". La même année, les lecteurs du magazine américain "Guitar", la classent parmi les trois "leading female guitar players" de l’année et Bill Milkowsky, l’un des journalistes musicaux les plus respectés aux USA reconnaît dans son jeu de guitare "the spirit of Freddy King". Elle reçoit également les félicitations de Buddy Guy, d’Otis Rush et de Jimmy Page et Playboy écrit "I say Connor is a soprano Johnny Winter".

Joanna enregistre ensuite plusieurs albums, notamment "Living On The Road", "Rock’n Roll Gipsy" et "Big Girl Blues" et son style continue de s’affirmer entre blues, rock et funk avec une préférence marquée pour la slide guitar et un jeu entre Texas et Chicago, version agressive. Son dernier album "Slidetime" achève de démontrer ses talents de songwriter puisqu’elle signe l’intégralité des titres.

Discographie
Les derniers messages du forum

paroles de chansons | audrey | 21 octobre 2007