Amos Garrett

Né à Detroit, Michigan, USA quand John Lee HOOKER était un jeune homme, Amos apprend d’abord le trombone, avant de succomber aux charmes de la guitare, acoustique et jazz, tout d’abord, puis blues, rock, country et toutes les déclinaisons suivantes. Tout jeune homme, il déménage avec ses parents pour Toronto, puis Montreal, Canada, juste de l’autre côté de la frontière et est engagé par Ian & Sylvia Tyson dans leur groupe, “the Great Speckled Bird”, couleur country rock à l’instar des Byrds et Buffalo Springfield. C’est là qu’il côtoie le jeune Robbie Robertson, futur guitariste/compositeur de THE BAND.

Peu après, Amos s’installe à Woodstock, NY USA, et devient guitariste attitré des studios BEARSVILLE ; il enregistre avec Jesse Winchester, Martin Mull, Maria et Geoff Muldaur, et toute l’écurie du label. Il devient ensuite le guitariste du PAUL BUTTERFIELD BETTER DAYS, aux côtés de Butterfield (voc/harp), Geoff Muldaur (voc/guit/mandolin), Ronnie Barron (voc/claviers) et de la section rythmique habituelle. Pour 2 albums magiques et les tournées correspondantes. Quand le groupe splitte, il monte Hungry Chuck pour quelques mois, puis file à New Orleans où il travaille notamment avec le pianiste trop tôt disparu James Hooker, puis enregistre un album en duo avec Geoff Muldaur, un autre avec Roy Rogers et l’harmoniciste Dave Burgin, s’étant entre temps installé en Californie.

Là, il devient musiciens de studio et grave sur le premier album solo de Maria Muldaur le légendaire solo de guitare de “Midnight at the Oasis”. Du jour au lendemain c’est la célébrité : il est encensé par tous les guitaristes dont Chet ATKINS qui annonce : “C’est un des plus beaux chorus jamais enregistrés !”, Stevie Wonder le demande et il figure sur plus de 200 albums enregistrés dans la période. Au choix, Bonnie Raitt, Emmylou Harris, Rodney Crowell, Elvin Bishop, Anne Murray, Todd Rundgren etc.etc. Fin 70’s deux collaborations avec Geoff MULDAUR puis en 1980, premier album solo pour le défunt label Flyin’Fish “Go Cat,Go !”.

Fou de pêche à la mouche, il s’installe près de Calgary, Alberta au Canada pour mieux assouvir sa passion, loin des bIpers des musiciens de studio et développe sa carrière solo avec le label Stony Plain : “Amosbehavin’” 1982, “Return of the Formerly Brothers” 87, avec Doug SAHM (Sir Douglas Quintet/ Texas Tornadoes) et Gene TAYLOR, pianiste bien connu de New Orleans, ex-membre des Blasters et actuel des Fabulous Thunderbirds ! S’ensuit une tournée au Japon et un album LIVE, et toujours les siennes propres avec son groupe The EH TEAM.

1991, sortie de “Home in my shoes”, Juno Award winner et première tournée européenne, puis “Third man in” (94). Sortie en Europe de la compilation “Buried alive in the Blues” (Voodoo/Dixiefrog rds) avec succès. Deux autres apparitions en Europe, l’une avec participation au fameux show télé allemand “The Ohne Filter”, l’autre au Festival de Jazz de Montreux. Vient ensuite le disque en public “Off the floor, Live” à la fin des 90’s et une autre tournée en Europe. Il enregistre à nouveau avec Maria Muldaur, participe à l’album “All Stars guests” de Gatemouth Brown, aux côtés de Eric CLAPTON et Leon RUSSELL notamment ainsi qu’au “Tribute to Danny Gatton”, à Washington DC. Depuis, un album jazz est paru (Cold Club of Canada) et le nouveau “Michigan Water Blues” sortira en Mai 2004.

Garrett est un guitariste unique, plus influencé par les saxophoniste ou pianistes que par ses pairs guitaristes ; son style fluide et économe, aux triples bends magiques, effets pedal steel, et invention mélodique se combine avec sa voix profonde de baryton “comme du chocolat fondu” ! ! Il est une des influences majeures de Mark KNOPFLER et Richard THOMPSON, ainsi que du guitariste canadien Johnny V, entres autres.

Ils ont dit :

“Il joue de la guitare, comme Dieu quand il est saoûl” Spider Robinson

“Un des plus beaux solos qui soit (Midnight at the Oasis)” Chet Atkins

“Entre New Orleans rhythm’n’blues et blues classique, un répertoire original” Soul Bag (F)

“One of the most lyrical & original guitarist playing today ! His single note solos & melodic figures are so distinctive, it’s virtually impossible to mistake them for anyone else !” GUITAR PLAYER (USA)

“Un égal de Ry Cooder....une version enneigée de J.J.CALE” Libération (F)

“Solos éblouissants plus voix de crooner brûlée au Chili con carne” La Dépêche du Midi (F)

“Un grand guitariste de blues ......et plus ! !” Guitarist (F)

“Un magicien de la télécaster..... Un grand inclassable !” Guitare & Basse (F)

“......weltbekanten bluesgitarristen Amos Garrett. “Midnight at the oasis” eines der zehn besten soli der musikgeschichte !” Weilheimer Tagblatt (G)

“S’il n’existait pas, il faudrait l’inventer” La Voix du Nord (F)

“Ha hecho del virtuosismo la forma mas sencilla de comunicarse con el resto de la humanidad” EL PAïS (Esp)

“Son blues est tantôt langoureux et nostalgique, ou démoniaque et fraternel” Nord Eclair (F)

“Un doigté à couper le souffle, les plaintes qu’il arrache à sa guitare....” Le Dauphiné Libéré (F)

“Il a inventé la pedal steel sans pédale ni steel : un tour de force !” Festival Printemps de Bourges (F)

Discographie