Ras Smaïla

L’AFRIQUE BERCEAU DU BLUES

L’unité dans la diversité. Smaïla rassemble les couleurs d’une Afrique bigarrée aux musiques ancestrales. Il nous invite à un voyage dans la mémoire d’une soul black à travers toutes les facettes du berceau du blues.

Originaire du Nigeria et des Caraïbes et descendant des rois Yoruba, Ras Akadiri Soumaïla baigne très vite dans le blues. Mais ses racines musicales sont aussi colorées que ses origines : l’afro-beat, le funk et le groove pour l’Afrique, le reggae pour les îles.

Après avoir longtemps tourné avec différents groupes de reggae et de high life, il attire l’attention de Chas Chandler (The Animals, Jimi Hendrix), puis rencontre Luther Allison, John Lee Hooker et Lucky Peterson avec lesquels il jamme sans complexe. Tournant sans cesse à travers l’Europe, il acquiert une réelle maîtrise de la scène.

Il collabore bientôt avec le metteur en scène Med Hondo, pour lequel il compose et interprète la bande son du film politiquement controversé "Watani - a world without evil", présenté au festival de Londres et acclamé au Los Angeles Panafrican film festival. Il est fréquemment programmé au Notting Hill Festival ainsi qu’au London Blues Festival où il remporte un incomparable succès .

Profondément engagé dans la reconnaissance de la culture d¹une Afrique sans frontières, Ras Smaïla est à lui seul la mémoire vivante de la musique afro-américaine. Habité par l’esprit de Fela Kuti, hanté par les distorsions hendrixiennes, captivé par la douleur de Robert Johnson et baigné par la magie du groove chaloupé de Bob Marley, il en est le témoignage le plus actuel et le plus vrai.

Du Mali au Togo, Du Nigeria à la Guinée, de la Casamance au Congo en passant par Lagos, le blues du marabout réunit les racines d’un même arbre et toutes les musiques soul resurgissent du fond des temps dans le bouillonnement des chutes du Zambèze.

Discographie
Les derniers messages du forum

Studio seulement | Loulou Aimée | 16 septembre 2006

geant | selakjf | 28 avril 2005