The dusters

Dans le milieu des années 80 les gigs endiablés des Dusters leur apportent un réel following de la part de leurs fans, tant en Europe quŒaux États Unis. Billy Gibbons entend parler du groupe et vient se rendre compte par lui-même de la puissance de feu des garçons, ils ont restés amis depuis. A cette période les amplis explosent volontiers sur scène, ce qui vaudra (entre autre) au groupe d¹être tout simplement viré du Summer Lights festival. Cependant, après sept années de bons et loyaux services, le band assure son dernier concert pendant la nuit du nouvel an 1992/93.

Durant ces années de séparation les trois acolytes ne s¹endorment pas sur leur lauriers. David Barnette partage son temps entre ses superbes hot rods et le groupe qu¹il forme avec le guitariste Mike Scaccia (ex Ministry), pendant que Jeffrey Perkins tourne avec Shaver et Hank Williams III. Le guitariste Ken McMahan commet trois albums sous son nom pour le label Dixiefrog et enchaîne les concerts avec Dan Baird (ex Georgia Satellites), l¹ami de toujours, qui a produit ses trois albums en solo et ce nouvel album des Dusters. Dan devrait d¹ailleurs accompagner le groupe en tant qu¹invité sur sa tournée européenne d¹avril 2003.

Mais, armés et dangereux, revoici les DUSTERS, survitaminés au rock graisseux pour rendre à la formule du power trio ses lettres de noblesse. Oreilles sensibles s¹abstenir, le Southern Rock vient de Nashville !

Discographie
Les derniers messages du forum

long live rock’n’roll | minoutaure | 28 mars 2006

Comment dire...trop bien ! ! | kashmir | 6 septembre 2005

zz top vitamine | jfselak | 13 avril 2005