Candye Kane

Candye Kane pourrait être présentée comme la diva sulfureuse et extravertie du blues.

Elle est née le 13 novembre 1965 à Ventura en Californie. À l’origine, c’est une actrice de films pornographiques qui débute sa carrière de “Hardeuse” professionnelle au début des années 80, notamment avec le film “Big Busty 3” (1983), jouant aux côtés de Kitten Natividad. Pour payer ses factures elle pose également dans des revues comme Hustler. De forte corpulence avec une grosse poitrine naturelle, c’est une militante de l’association Size Acceptance, fière d’être une “BBW”, expression américaine signifiant une belle femme de forte corpulence (“Big Beautiful Woman”). Elle figure parmi les modèles du livre “The Big Book of Breasts” de Dian Hanson.

Mais si en 1983, Candye est, la nuit, une consommatrice de drogues dures qui pose nue, elle est aussi, le jour, une maman adolescente qui vit du côté pauvre de Los Angeles. Parallèlement elle chante et danse avec des groupes punks révolutionnaires comme les Circle Jerks, fréquente la scène musicale underground de Hollywood et fait entendre autour d’elle les cassettes de ses compositions (plutôt hillbilly à cette époque) le long de Venice Beach Boardwalk (la “Croisette” de Los Angeles). Elle se lie d’amitié avec Dave Alvin, Marty Stuart et Dwight Yoakam qui l’encourage à assumer son passé coloré. “Sois toi-même Candye. C’est ce que tu fais le mieux” lui conseille-t-il. Candye publie peu après ses premiers albums sur le label texan Antone’s Records et le public découvre son blues mâtiné de West Coast Jump, de Rhythm and Blues Retro, de Country et de Rockabilly.

A ce jour, Candye Kane a publié de nombreux albums de blues (les derniers sur l’excellent label américain Delta Groove), elle a collaboré avec Lou Ann Barton et Miss Lavelle Blanc et a participé à La Blues Caravane Series avec Sue Foley et Ana Popovic. Elle a également écrit et joué une pièce de théâtre sur sa vie (intitulé “The Toughest Fille Alive”) qui a été présentée au Festival Fringe de New York. Candye a aussi été nominée pour cinq Blues Awards et a remporté le “Best Blues Band Award” dans sa ville d’adoption de San Diego, CA ; tout cela en élevant les deux fils qu’elle a eu avec Thomas Yearsley, son mari pendant 14 années et le bassiste fondateur du groupe de rockabilly mythique The Paladins.

En 2007 la blueswoman canadienne Sue Foley présente à Candye la guitariste Laura Chavez, sorte de réincarnation féminine et californienne du regretté Stevie Ray Vaughan. Candye et Laura se découvrent énormément d’affinités, commencent à composer ensemble et Laura accepte d’accompagne Candye sur scène à travers le monde. C’est peu après que Candye découvre qu’elle est atteinte d’un cancer du pancréas. Elle passe par des moments très difficiles mais Laura reste présente à ses côtés et lui apporte un soutien inestimable. Considérée par tous, depuis ses débuts, comme une personnalité flamboyante et pittoresque, franche et courageuse, Candye Kane se bat maintenant depuis cinq ans contre son cancer et a déjà été opérée deux fois.

Elle nous paraît pourtant extrêmement en en forme avec ce nouvel album “Coming Out Swingin’” co-produit par Laura Chavez (et Thomas Yearsley) qui assure également la guitare sur tout l’album et co-signe la plupart des titres. Le partenariat des deux femmes est détonant et l’album donne une impression incroyable de joie de vivre et de vitalité. Bravo les artistes… !

Discographie