Big Daddy Wilson est né il y a un peu moins de 50 ans dans une petite ville appelée Edenton, en Caroline du Nord. “Nous étions très pauvres mais j’ai eu une très belle enfance”, se souvient Wilson. “Moi et mes soeurs avons été élevés par notre mère et notre grand-mère. Notre vie était simple, nous allions à l’église chaque dimanche et à l’école les autres jours. Pour me faire de l’argent de poche je travaillais aussi dans les plantations de tabac et dans les champs de coton, j’étais un vrai “country boy”.

Wilson quitte ensuite l’école à 16 ans et rejoint peu après l’armée américaine en Allemagne. Pour un noir, pauvre, les emplois intéressants sont en effet rares dans les petites villes du Sud et l’armée reste une alternative sérieuse. Quelques années après son arrivée, Wilson se marie avec une allemande et décide de rester dans le pays. Paradoxalement, c’est en Allemagne qu’il découvre le blues pour la première fois quand sa femme le traîne à un concert. C’est une véritable révélation pour lui qui n’avait jamais écouté que du Gospel à l’église et de la country music sur les radios locales d’Edenton... !

En peu de temps, le garçon timide qui s’était contenté jusque-là d’écrire quelques poèmes commence à composer, monte sur les planches, envahi la scène blues germanique et se fait vite remarquer par son timbre de voix si particulier et son enthousiasme communicatif. Il commence à tourner en duo et publie même quelques albums autoproduits. Il passe ensuite à la vitesse supérieure et enregistre deux albums pour le label allemand RUF Records.

Il propose aujourd’hui son nouvel opus “I’m Your Man” qui inclut le titre "Hold the Ladder" écrit particulièrement pour lui par son ami de longue date Eric Bibb (ils en ont fait une petite vidéo à deux) et produit par Staffan Astner (le guitariste d’Eric) et Sven Lindvall (qui joue de la contrebasse, de la basse électrique et du tuba dans l’album). “Sur ce CD j’essaye de montrer les ‘chapeaux’ différents que j’ai portés au cours de ma carrière. Je pense que le Blues est la racine de toute la musique moderne. J’essaye donc de souligner ce lien car je crois que nous sommes tous connectés les uns aux autres d’une manière ou d’une autre. Si vous aimez le Blues, les Racines de la musique actuelle, et que vous ‘entendez l’Esprit souffler’, alors “je suis votre homme”. J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à travailler sur ce nouveau projet avec tant de super musiciens. Je pense que “I’m Your Man” est mon meilleur travail à ce jour.”

Discographie