Keith B. Brown est reconnu comme l’un des grands bluesmen de sa génération.

Né à Memphis, dans le Tennessee, sa famille est originaire de Greenwood (Mississippi). Sa maîtrise et sa connaissance des divers styles de blues du delta, dont la gamme s’étend de Son House et Skip James à Bukka White, Robert Johnson et Fred McDowell, l’ont placé au premier rang de la restreinte mais importante nouvelle génération d’artistes « africains-américains » de country-blues.

Le talent de Keith B ne repose pas seulement sur son interprétation fidèle de la tradition blues, mais aussi sur sa capacité à faire évoluer le style avec le temps, ses qualités de songwriter, son honnêteté et sa conviction.

Ses enregistrements et ses concerts intenses et passionnés font coexister les blues traditionnels et ses propres compositions, plus contemporaines. Comme dit Keith B : « C’est important pour moi de rester fidèle aux maîtres, aux créateurs de cette musique, et en même temps, je veux raconter mes propres histoires, comme ils l’ont fait eux-mêmes quand ils ont créé cette forme musicale. Raconter des histoires, c’est le tissu même de la tradition, et pour que cette musique continue à évoluer, à s’épanouir, il nous faut respecter la tradition… en racontant nos propres histoires.

C’est donc tout logiquement qu’il est choisi, en 2003, comme l’un des interprètes principaux du premier volet de la série de film sur le blues, initié par Martin Scorsese et réalisé par Wim Wenders, "The Soul of a Man". Il y joue le rôle de Skip James. Le film fait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes où Keith B. et Wim Wenders sont invités pour le présenter. Quelques années plus tôt, en 1998, le cinéaste Glenn Marzano. lui avait déjà confié le rôle du grand Son House, dans son film « Stop Breakin’ Down », sur la vie de Robert Johnson, la légende du blues. Si l’on ajoute que Living Blues, le magazine « référence absolue » du blues aux USA décrit la musique de Keith B. comme « érudition, fascinante émotion et parfaite musicalité », on comprend facilement pourquoi Keith B. Brown est reconnu aujourd’hui comme l’un des espoirs du renouveau du blues acoustique contemporain.

Son nouvel album « Down the Line », regroupe 12 titres que Keith B. a complètement composés arrangés et produits. Keith s’est entouré de musiciens de talent : ses vieux complices Mark Telesca à la basse et Jason Ricci à l’harmonica, complétés par Etienne Prieuret à la guitare et Olivier Monteils aux drums. La tonalité générale de l’album est acoustique, très « Mississippi », mais les références au gospel, au folk et à la country sont toujours toutes proches et apportent une couleur très personnelle à l’ensemble.

Discographie
Les derniers messages du forum

Hi English Teacher ! | Philippe | 6 mars 2012