Thorbjørn est le chantre danois du mélange R&B-soul, teinté ici et là de blues ou de jazz. Avec « Track Record », dont il signe sept titres sur dix (deux autres étant à mettre au crédit de son batteur), on retrouve les ingrédients habituels auxquels il nous a habitué : orchestration puissante, guitare vigoureuse, rythmique carrée, section de cuivres musclée mais pas bodybuildée, claviers efficaces, chant volontaire et chœurs en appoint. Le résultat swingue de partout, transformant en original dansant une reprise de « Baby please don’t go ». Un harmonica vient noircir l’ambiance sur le blues « Let’s go down » avant que la fête reprenne avec « You walked right in », version studio du titre live découvert sur “Live At Victoria”. L’album a été enregistré au Medley Studios à Copenhague et il est produit par Lars Skjærbæk (et vous qui pensiez que Thorbjørn était dur à prononcer… !)

Thorbjørn Risager est un artiste étonnant qui produit à un rythme soutenu des disques d’un niveau constamment élevé. Il n’y a eu qu’un seul changement de musicien dans le groupe depuis 2003, et celui-ci est constamment en tournée. Pas besoin de chercher plus loin pourquoi l’ensemble est si soudé et pourquoi la mécanique tourne d’une manière si implacable.

L’artiste a déjà tourné dans vingt pays et il aura tourné dans onze pays rien qu’en 2010. Ses albums sont accueillis dans le monde entier avec beaucoup d’enthousiasme par les médias et le public. Il sera sur la scène du Festival Cognac Blues Passion le 28 juillet

(écrit à partir d’une chronique de Christophe Mourot pour Soul bag)


Thorbjørn Risager a 28 ans. Il est danois. Il a étudié pour être professeur et a exercé cette profession quelques années avant de décider de se consacrer à une carrière d’artiste. Il a étudié au Conservatoire Rythmique de Copenhague, une école tout à fait particulière dont la majorité professeurs sont des musiciens de Jazz ou de Rock. Il crée son groupe en 2003 et sélectionne des musiciens dont il apprécie tout à la fois les qualités d’instrumentistes et les qualités humaines. Le fait qu’un seul d’entre eux ait quitté le groupe et ait été remplacé en sept ans tendrait à prouver que le choix était bon. Mais, bien sûr, Thorbjørn s’est intéressé à la musique bien plus tôt. Il a commencé le saxophone à 12 ans, puis la guitare plus tard, avant de commencer à chanter. Il découvre le blues grâce à un ami de ses parents qui lui fait entendre les bons enregistrements et déclenche cet amour inconditionnel de l’univers bleu. Ses premiers héros sont B.B. King et Ray Charles mais aujourd’hui, avec cinq albums et plus de 40 titres à son actif, on peut dire sans crainte de se tromper que Thorbjørn Risager a définitivement trouvé ses marques personnelles… !

Discographie