Big Ed Sullivan

Big Ed Sullivan, figure du blues New-Yorkais, est bien connu maintenant du public Français après ses premières parties de Popa Chubby, sa présence dans l’album " Popa Chubby Presents New York City Blues " (le premier volume de la série) et son premier et précédent album (" Big "). Il tourne ces jours-ci (du 7 au 23 mars) dans l’Hexagone dans le cadre de la New York City Blues Revue avec ses copains Mason Casey et Arthur Neilson. " Run the border " est son nouvel opus (produit, cette fois encore, par Popa Chubby) avec des parties de guitares plus acérées que jamais et un retour aux sources du blues fulgurant comme un missile de croisière !

Big Ed Sullivan vient du quartier de Brooklyn à New York. Il a grandi non loin du canal Gowanus mais dieu sait pourtant qu’il n’y a jamais pêché ! Cependant, il a passé des heures et des heures à aiguiser ses talents de guitariste et d¹harmoniciste tout en regardant ses amis tomber comme des mouches, victimes de la drogue et de la guerre des gangs. " Ouais " dit Ed, " ce fut vraiment pour moi une évasion, mais en même temps, cela m’a épargné du monde de la rue et d’une déchéance quasi certaine qui aurait brisé mon existence ". Ce fut donc cette évasion, ainsi que l’influence des grands noms du blues et du rockabilly tels que Slim Harpo, Albert Collins, Danny Gatton et Link Wray, qui inspirèrent les propres compositions d’Ed. Tous ces musiciens tiennent bien évidemment une place de choix dans le Panthéon des dieux musicaux d’Ed.

J’ai rencontré Ed pour la première fois il y a près de 7 ans dans un club de Greenwich Village où nous nous produisions tous les deux. Je jouais alors sur une Gibson Firebird de 1965 et quand Ed a sorti le même modèle de Gibson de 1969 qui lui appartenait, nous sommes devenus immédiatement les meilleurs amis du monde. Nous avons traîné et fait le b¦uf ensemble de nombreuses fois au cours des années suivantes, jusqu’à ce jour où Ed m’a joué certaines de ses propres compositions. Je fus estomaqué par les images qu’il y dépeignait de zombies du rock Œn roll, de soucoupes volantes, de maisons hantées, de femmes sachant ce qu’elles veulent et de voitures de sport. Mais aussi et surtout par le son de cette guitare déglinguée.

Je n’ai jamais entendu quelqu’un jouer de la guitare comme Ed. Il a cette façon de transformer une mélodie de blues traditionnel ou un plan de rockabilly en y ajoutant toute sa personnalité. Son jeu de slide est parfaitement sauvage. Il tire de son manche des notes qui n’existent pour ma part que dans mes rêves, le tout d’une façon qui vous file systématiquement la pêche.

Big Ed est l’un des piliers de la scène musicale new yorkaise. Il a été l’une des têtes d’affiche régulière de Manny’s Car Wash, le temple du blues de New York. Ed s’est aussi produit lors de nombreux festivals organisés dans sa ville et il fut l’un des membres fondateurs des Rebel Rockers, un groupe qui fut produit par Brian Setzer.

Discographie
Les derniers messages du forum

Big ed à l’espace blues 05-02-2008 | 7 février 2008

Big Ed à Marseille le 31/01/08 | 6 décembre 2007
BIG ED ARMY | chocho | 29 décembre 2007

big ed sullivan | mickaela | 3 août 2007

Big Ed Sullivan au biker’s road café (69) | Num’s | 6 juillet 2007

big big ed a l espace b le 03 juillet | 4 juillet 2007