Les QAYNA étaient des femmes qui, dans le monde arabe pré-islamique, formaient une véritable caste. Chanteuses et poétesses très cultivées, elles étaient des courtisanes dans le sens le plus noble du terme, à l’instar des Geishas dans le Japon ancestral. Les Qayna avaient l’art de dire/chanter/danser le verbe, baignant leur auditoire dans des parfums de mélodies et de rythmes issus de jardins multiples et lointains (Byzance/Perse/Ethiopie/ etc.).

Le groupe Qayna, à travers une superbe création musicale, nous permet de découvrir la poésie arabe de cette époque et d’imaginer sa musique. Les auteurs du projet sont deux musiciens marocains : ADDI YAHYA (qui a dirigé artistiquement l’album et a retrouvé les textes poétiques anciens) et ABID BAHRI (qui a dû réinventer la musique traditionnelle de cette période).

ADDI YAHYA et ABID BAHRI se sont retrouvés sur la même intention de présenter un projet musical qui aborde le rôle de la femme dans la musique arabe.

Cette évocation du passé, cet espace créatif pluriel, ce périple à travers les textes et les écrits à propos des QAYNA, ont séduit Addi et Abid et leur ont inspiré un voyage original et sans complaisance entre mélodie orientale et harmonie occidentale.

La conception du spectacle Qayna se veut contemporaine. Le concept est une évocation, un imaginaire de l’univers QAYNA, et non une simple tentative historique de reconstitution.

Les trois voix-voies : ANISSA, LAÏLA et NAZIHA, tissent avec le luth oriental le fil mélodique sur cette toile harmonique de quintet à cordes, soutenues par les flûtes aériennes et le jeu subtil des percussionnistes. Lors de ces fiançailles de chants et d’instruments, il fallait jeter des ponts, créer des passerelles et arranger une musique : SAMIR BENDIMERED a répondu présent.

Discographie