Eddie Shaver

Avoir un lien de parenté avec un musicien reconnu ne signifie pas forcément grand chose. Pourtant, rarement les premiers pas d’un nouvel artiste ont laissé apparaître les mêmes traits, les mêmes instincts et le même talent que celui de son parent. La véritable unité de mesure pour le travail d’un artiste est sa capacité à créer un univers qui lui soit propre, à proposer une approche nouvelle de la musique qui porte de manière indéniable sa signature, son cachet.

Eddy Shaver est un talent pur et simple, comme on peut s’en apercevoir sur "Baptism Of Fire", son premier album solo. Ce type etait un fabuleux guitariste. Né au coeur du Texas, il a passé l’essentiel de sa jeunesse à Austin et Memphis, comme on peut s’en apercevoir à l’écoute du moindre de ses solos ou de son phrasé de guitare. Fils de Billy Joe Shaver, le compositeur Texan et héros de Honky Tonk, Eddy a joué avec à peu près tout le monde avec les Delta Rebels, son groupe de rock de Memphis. On peut ainsi noter les noms de Joe Walsh, Dwight Yoakam ou Booker T.Jones. Qu’il s’agisse de rock ou de blues, l’agressivité et la personnalité d’Eddy sortaient pour le moins de l’ordinaire.

Shaver jouait de la guitare depuis l’age de treize ans. Encore mineur, il était un véritable pilier des bouges locaux, se mesurant toujours avec des plus vieux et des plus connus que lui. Il était toujours le plus jeune, le plus rapide et le plus talentueux. Sa sensibilité était très à l’écoute de tout ce qui se faisait entre Jimmie Rogers et Lightnin’ Hopkins. Ses potes étaient ni plus ni moins que les amis de son père : Waylon Jennings, Willie Nelson et Delbert McClinton pour n’en citer que certains. Imaginez une dynamo texanne alimentée par du blues et du rock. Shaver est un guitar-hero, ce qui sautait aux yeux dès qu’il montait sur une scène. Il etait frimeur, confiant et énergique. Il fut instruit par Dickie Betts, le légendaire guitar-hero du rock sudiste. L’admiration que ce dernier lui portait était telle que lorsque Duane Allman disparût tragiquement, il donna à Eddy Shaver la Fender Stratocaster de Duane. Elle ne pouvait pas échouer dans de meilleures mains. Eddy Shaver aurait du faire partie des plus grands. Il nous a hélas quitté le 24 dec 2000. D’un talent rare, il etait sur un chemin que peu d’artistes ont jusqu’alors emprunté, comme par exemple Blind Lemon Jefferson ou Stevie Vaughan. Ni plus, ni moins.

Discographie